• - Nous y voilà, annonça Erik.
    Je m'aperçus avec surprise que nous étions déjà arrivés devant le dortoir des filles.
    - Bon...Merci de m'avoir suivie, dis-je avec un sourire entendu.
    Si tu as besoin de quelqu'un pour taper l'incruste, pense à moi.
    - Je garderai ça en tête. Merci.
    Je remontai Nala sur ma hanche et me dirigeai vers la porte.
    - Hé, Zoey.
    Je me retournai.
    - Ne rends pas la robe à Aphrodite...D'autant qu'elle te va beaucoup mieux qu'à elle.
    Il s'avança vers moi et me prit la main. La tournant vers le haut, il passa le doigt sur la veine apparente à mon poignet, et mon pouls s'accéléra violemment.
    - Par ailleurs, tu dois savoir que je suis celui qu'il te faut, s'il te vient l'envie de tester une autre gorgée de sang. Ça aussi, garde-le à l'esprit.
    Il se pencha et, sans détacher son regard du mien, me mordit doucement le poignet avant de l'embrasser délicatement. Je sentis de nouveau une vague de chaleur dans le ventre, accompagnée cette fois-ci d'un fourmillement à l'intérieur des cuisses. Ma respiration devint haletante. Un frisson de désir me parcourut, et je sus qu'il l'avait perçu. Il laissa sa langue se promener sur ma peau, et je frémis encore. Puis il me sourit et s'éloigna dans la pâle lumière qui précède l'aube.


    votre commentaire
  • - La prochaine fois tu lui souriras.
    - Et tu lui dira bonjours, enchaîna Lucie.
    - Je croyais qu'Erik n'était qu'un beau mec...jusqu'au jour où il a largué Aphrodite, fit Shaunee. Ce jour-là, j'ai pensé qu'il avait peut-être quelque chose dans le cerveau.

     

     


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique